La pirolle verte, joyau d’Asie

cissa 05 droits réservés

(pirolle verte ou Cissa chinensis)

Comme vous pouvez le constater en flânant sur ce blog, le monde des oiseaux, de par sa richesse infinie, me fascine. J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer, par exemple, la représentation du martin-pêcheur dans la peinture chinoise, les « oiseaux de paradis » endémiques de la Nouvelle-Guinée, les oiseaux de Guyane photographiés par Tanguy Deville, les oiseaux qui peuplent le cimetière du Père-Lachaise au printemps, la couleur bleue chez les oiseaux ou encore l’inventivité de la faune avicole.

Grâce à Internet, n’importe qui peut approcher les oiseaux du bout du monde en quelques clics. C’est ainsi que j’ai découvert la pirolle verte (Cissa chinensis), au merveilleux plumage coloré. Difficile de ne pas tomber sous le charme 🙂

*

Dans la forêt tropicale asiatique

La pirolle verte appartient à la famille des passereaux et plus précisément à la catégorie des corvidés. Elle vit principalement dans le sud-est de l’Asie, dans l’univers luxuriant de la forêt tropicale. La pirolle apprécie les lisières des zones boisées, les forêts de bambous et les cours d’eau. Pour chercher sa nourriture, cet oiseau se déplace en petit groupe. Il consomme principalement des insectes, mais également des grenouilles, petits reptiles, petits oiseaux. Sa ponte comprend entre 3 et 7 œufs.

localisation pirolle verte

*

Oiseau-bijou

Avec son splendide camaïeu de verts, ses lores noires et son bec rouge corail, la pirolle ressemble à une créature du paradis

Bien que cet animal ne soit pas particulièrement courant (on ne le trouve pas en très grand nombre sur son aire de répartition), l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) ne le considère pas comme faisant partie des espèces menacées (population en baisse). Malheureusement, étant donné son plumage particulièrement esthétique, il est chassé pour être vendu comme oiseau d’agrément. Il est alors condamné à la cage…

(pirolle verte agrippée au tronc d’un palmier, photo Redzlan A. Rahman)

Gagak Gunung at Jelai Resort, Fraser's Hill

*

John Gould, naturaliste et artiste du XIXe siècle

La pirolle verte fait partie des innombrables oiseaux peints ou dessinés par John Gould, ornithologue et naturaliste britannique du XIXe siècle. L’illustration ci-dessous, réalisée entre 1855 et 1860 avec son collaborateur Henry C. Richter, a été éditée dans son ouvrage Birds of Asia.

john gould et henry c richter cissa chinensis

*

Le quotidien de la pirolle verte

J’ai trouvé sur Youtube deux vidéos qui offrent des images magnifiques. Sur la première, une pirolle verte fait sa toilette sur un point d’eau. Sur la seconde, une pirolle verte se penche sur son nid pour nourrir ses petits

 

*

Pour aller plus loin :

  • la fiche de www.oiseaux.net permet d’écouter le cri et le chant de la pirolle verte
  • l’ouvrage Les Oiseaux des éditions Place des Victoires répertorie de nombreuses et belles illustrations d’oiseaux des quatre coins du monde, du XVIIe siècle jusqu’à nos jours
  • l’ouvrage Au cœur des jungles, dans la collection Les Yeux de la découverte des éditions Gallimard, fait un joli tour d’horizon des forêts tropicales de la planète (Amériques centrale et du Sud, Asie, Afrique…) en évoquant, avec des textes pédagogiques et de nombreux illustrations, leurs caractéristiques respectives

cissa01

Publicités

2 réflexions sur “La pirolle verte, joyau d’Asie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s