Quand la cicadelle de Madagascar se prend pour une fleur…

SONY DSC

(cicadelle de Madagascar)

Le camouflage et le mimétisme font partie des phénomènes de la nature qui me fascinent le plus en ce moment. Entre autres articles, j’ai eu l’occasion d’en consacrer un à la différence entre camouflage et mimétisme (Animaux cryptiques : camouflage et mimétisme), un autre à la grenouille-mousse (Rencontre avec la grenouille-mousse), un autre encore aux animaux qui troquent, en hiver, leur livrée brune pour une parure blanche afin de mieux se faire oublier dans les paysages neigeux (Magie blanche chez les animaux)…

J’aimerais aujourd’hui vous parler de la cicadelle de Madagascar (Phromnia rosea), un ravissant insecte endémique de l’île malgache qui sait très bien, lui aussi, tromper l’ennemi !

568547

Madagascar abrite une faune extrêmement riche (il en est d’ailleurs de même pour sa flore), avec 80% d’espèces animales endémiques. Phromnia rosea fait ainsi partie des nombreuses curiosités de l’île. Cet insecte à la jolie couleur rose appartient à la famille des hémiptères (qui comprend également, à titre d’exemples, les punaises, les cigales ou encore les pucerons). Les cicadelles de Madagascar se nourrissent en suçant la sève des végétaux, grâce à leur rostre.

Mais si cette ravissante petite bête fait parler d’elle, c’est surtout pour ses facultés de mimétisme, que ce soit à l’état de larve ou au stade d’imago.

En effet, comme de nombreux insectes, la cicadelle de Madagascar passe par plusieurs étapes avant d’atteindre son stade final (imago) : elle vit d’abord sous la forme de larve, avant de prendre sa forme définitive de cicadelle.

*

La larve de Phromnia rosea imite le lichen à la perfection

Il est intéressant de constater que, dès l’état de larve, la bestiole trompe très astucieusement les menaces potentielles ! En effet, la larve de Phromnia rosea, avec sa silhouette hirsute, ressemble à s’y méprendre à une petite touffe de lichen. Ainsi, lorsque les larves sont réunies en nombre, elles dupent les prédateurs en laissant croire à une branche envahie par la végétation.

madagascar_ankarafantsika_0301

phromnia_rosea_nymph

*

Prendre l’allure d’une branche en fleurs pour éloigner les dangers

Au stade d’imago, Phromnia rosea ressemble dorénavant à une délicate petite fleur rose. Or, à Madagascar comme dans de nombreux pays tropicaux, la cauliflorie (spécificité des arbres dont les fleurs et fruits poussent à même le tronc ou la branche, et non pas sur les tiges) est chose courante. Ainsi, lorsque les cicadelles de Madagascar se réunissent en ribambelles sur une branche, cela donne aux prédateurs l’impression qu’ils ont affaire à un simple tronc en floraison !

phromnia_rosea_adult

DSC03888

*

Quelques exemples d’arbres cauliflores

Les photographies suivantes illustrent le phénomène de cauliflorie (fleurs et fruits qui poussent à même le tronc ou la branche) sur trois arbres différents : le cacaoyer, Syzygium moorei et le jacquier.

CocoaFlower01
Syzygium moorei
jacquier

*

Pour aller plus loin :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s