Le Père-Lachaise, un refuge verdoyant pour les oiseaux

013

Le joli cimetière du Père-Lachaise est le lieu le plus vert de Paris (après le bois de Boulogne et le bois de Vincennes, également propriétés de la Mairie de Paris), avec plus de 5 000 arbres. A l’écart du tumulte de la ville, cet espace de 44 hectares abrite donc un grand nombre d’oiseaux.

Dimanche dernier, grâce au guide Patrick Suiro, bénévole du CORIF (Centre ornithologique d’Île-de-France, en coopération avec la Ligue de Protection des Oiseaux), notre petit groupe a pu observer 23 espèces d’oiseaux en 3 heures, parmi lesquels : le pic épeiche, le geai des chênes, le traquet motteux, le grimpereau des jardins, la fauvette à tête noire, le troglodyte mignon, le pinson des arbres ou encore le verdier d’Europe !

Cette promenade instructive m’a enfin permis de faire la différence entre le pinson et le bouvreuil (je les confondais en raison de leur poitrine rose), ou encore entre le martinet et l’hirondelle (dont les deux silhouettes se ressemblent beaucoup en vol) :

0176   0174

90   Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum Common House Martin

*

Pour se développer, la biodiversité a besoin d’un environnement sauvage

Depuis 2015, la Mairie de Paris n’utilise plus aucun produit phytosanitaire pour l’entretien de ses cimetières. Le but : préserver la santé des humains (employés et visiteurs), l’environnement ainsi que la biodiversité.

Plus on laisse la nature évoluer librement, plus la biodiversité se développe. D’où l’intérêt de stopper l’utilisation de pesticides et de ne pas supprimer les « mauvaises » herbes ou arbres morts ! Certaines zones du cimetière Père-Lachaise sont relativement épargnées par l’intervention humaine (on laisse la végétation faire sa vie !), notamment dans le sud-est du cimetière, et deviennent ainsi le lieu de prédilection (et donc de nidification) des animaux. Les naturalistes estiment toutefois que le contrôle de la nature y reste drastique (désherbage, débroussaillage), ce qui expliquerait par exemple l’absence de papillons dans la zone…

*

Highgate, un cimetière autrement plus sauvage !

Avez-vous déjà entendu parler du cimetière de Highgate, situé dans la banlieue de Londres ? Les touristes s’y rendent pour visiter la tombe de Karl Marx, mais aussi pour admirer la beauté luxuriante des lieux. Certaines zones y sont littéralement envahies par les plantes grimpantes. Les racines des arbres y renversent parfois les tombes les plus anciennes. La faune et la flore y règnent en toute tranquillité…

0111

112

*

Pour aller plus loin :

  • la LPO organise des centaines de sorties et séjours nature chaque année, partout en France
  • pour participer à une balade ornithologique au Père-Lachaise, ça se passe ici
  • voici quelques informations sur le cimetière de Highgate

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s