Cinquante nuances de bleu

Tangara chilensis.jpg

(calliste septicolore ou Tangara chilensis)

Grâce à internet, en quelques clics, on peut découvrir des centaines d’oiseaux magnifiques vivant aux quatre coins de la planète.

Les oiseaux au plumage bleu sont nombreux. Le portail ornithologique Oiseaux.net répertorie plus de 3000 oiseaux, dont des centaines avec un plumage en partie bleu.

Ce qu’il faut savoir : les pigments bleus n’existent pas chez les oiseaux. Les magnifiques camaïeux de bleu que l’on peut admirer dans l’avifaune sont en réalité des « couleurs structurales ». Ces « couleurs structurales » sont produites par l’interaction d’une onde lumineuse avec la structure de chaque plume. La lumière est alors ré-émise dans toutes les directions, produisant le résultat qui ravit ainsi notre regard. J’ai appris ça dans le numéro 7 de l’excellente revue d’histoire naturelle Espèces. Merci Espèces 🙂

On connaît tous quelques jolis oiseaux bleus : le martin-pêcheur d’Europe (dos bleu et gorge orange), le paon (spectaculaire plumage bleu métallique ), le geai bleu (présent en Amérique) ou encore le ara hyacinthe (plumage bleu nuit)… Et quand on commence à fouiller sur internet (sur Oiseaux.net ou encore sur Pinterest, ma banque d’images préférée !), on découvre des dizaines d’autres créatures au plumage bleu, d’une beauté à couper le souffle ! Pour cet article, il a fallu que je me limite, voici donc 10 coups de cœur…

*

Le rollier d’Europe (Coracias garrulus)

On peut observer cet oiseau en Europe, mais aussi en Afrique et en Asie. Il ne fabrique pas de nid mais utilise les cavités naturelles ou creuse un trou. La femelle et le mâle se ressemblent (pas de dimorphisme sexuel). En France, il niche uniquement des Pyrénées-Orientales au Var, principalement dans l’Hérault, le Gard et les Bouches-du-Rhône. Il est magnifique !

547.jpg

*

Le martin-chasseur à dos blanc (Todiramphus albonotatus)

Ce martin-chasseur fait moins de 20 cm et pèse environ 30 grammes. Il vit uniquement en Papouasie-Nouvelle-Guinée et Nouvelle-Bretagne (Océanie). N’est-il pas trop mignon ? 🙂 Il existe de nombreux martins-chasseurs dont le plumage est en bonne partie bleu. Exemples : le martin-chasseur du Sénégal ou le martin-chasseur à longs brins.

peter edge martin pêcheur.png

*

Le choucador pourpré (Lamprotornis purpureus)

Cet oiseau, de la taille d’un choucas, vit en groupe (parfois plusieurs centaines d’oiseaux réunis), ce qui lui permet de mieux se défendre contre les hiboux et les rapaces. On le rencontre uniquement en Afrique noire. Il est somptueux…

12__PBC4899.jpg

*

Le Paradisier bleu (Paradisaea rudolphi)

Pour séduire les femelles, le paradisier bleu a une technique élaborée : il se suspend la tête en bas, étale les plumes de ses flancs en gardant les ailes fermées, puis secoue la tête, chante et agite son plumage. Cette belle créature fait partie des 39 oiseaux de paradis (Paradisaeidae) répertoriés en Nouvelle-Guinée. J’ai déjà eu l’occasion de parler de ces oiseaux incroyables dans un article écrit en décembre dernier, ici.

tim laman.jpg

*

Le Mérion couronné (Malurus coronatus)

Quel ravissant petit oiseau ! 🙂 Ce passereau de 16 cm et 10 grammes a une queue bleue et un capuchon violet. Sa femelle, comme souvent chez les oiseaux, a un plumage plus discret (tête grise). Il vit uniquement en Australie.

purple-crowned-fairy-wren-1548.jpg

*

La Sittelle bleue (Sitta azurea)

Il existe de nombreuses espèces de sittelles et on les reconnaît à leur silhouette spécifique (voici par exemple la sittelle torchepot et la sittelle des Philippines). Les sittelles sont des passereaux grimpeurs, qui se déplacent aisément à la verticale sur les troncs d’arbres. La sittelle bleue vit en Asie du Sud-Est, au dessus de 900 m d’altitude. Un petit bijou !

Sitta azurea 02.jpg

*

Le coua huppé (Coua cristata)

Avec sa queue bleu violacée, sa petite huppe et son contour de l’œil bariolé, le coua huppé, endémique de l’île de Madagascar, a vraiment très belle allure 🙂

Crested_Coua_RWD3.jpg

*

La brève de Steere (Pitta steerii)

Qu’est-ce qu’il est mignon ! Cet oiseau à la poitrine et aux flancs bleu azur vit dans les forêts tropicales de quelques îles des Philippines. Il cherche sa nourriture au sol principalement, mais on le trouve aussi dans les hauteurs des arbres.

steere’s pitta.jpg

*

Le fou à pieds bleus (Sula nebouxii)

Je pouvais difficilement terminer cet article sans faire un léger hors sujet, en évoquant bien sûr le fou à pieds bleus ! On peut observer cet oiseau marin en Amérique et en particulier sur les îles Galapagos (plus de la moitié de sa population s’y trouve). Il se nourrit en plongeant à grande vitesse dans la mer (d’où l’appellation de « fou »).

Sula nebouxii 02.JPG

*

Pour aller plus loin :

  • voici d’autres oiseaux superbes : ici
  • le site internet Maxisciences nous explique de façon limpide pourquoi certains oiseaux sont bleus
  • l’excellente revue Espèces a un site internet et une page Facebook
  • j’aurais également pu vous parler du guit guit émeraude (Clorophanes spiza), du touraco géant (Corythaeola cristata) ou du guit guit saï (Cyanerpes cyaneus), vous trouverez de nombreux oiseaux bleus sur Oiseaux.net et Pinterest !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s