L’enfant, un espoir pour l’animal

Comme-toi

Comment apprendre aux enfants la bienveillance envers les animaux ? comment les sensibiliser au respect de toutes ces créatures mystérieuses et pourtant si semblables aux êtres humains en de nombreux points ?

C’est ce à quoi s’est attelé Jean-Baptiste Del Amo avec ce joli livre de 24 pages, Comme toi, aux éditions Gallimard Jeunesse (septembre 2017) à 9,90 €.

Écrivain français talentueux, Jean-Baptiste Del Amo a obtenu le prix Livre Inter pour Règne animal en mai 2017 (un roman qui parlait déjà beaucoup d’animaux). Il milite pour la cause animale au sein de l’association L214.

La dessinatrice, Pauline Martin, n’en est pas à son premier ouvrage pour enfants. Elle a par exemple déjà illustré Mon amour, Un amour de petite sœur ou encore Ce que papa m’a dit.

Voici un extrait du texte de Comme toi, égrainé page après page, avec philosophie et douceur :

Comme toi, j’aime la douceur, les câlins et les caresses. Savoir que quelqu’un me protège. Comme toi j’aime jouer avec mes copains, et parfois faire des bêtises ! Comme toi j’ai mon caractère. Je suis unique parmi tous mes semblables. Et même si nous sommes tous différents, j’ai comme toi un cœur qui bat…

DSC05605

*

Sans en avoir l’air, cet ouvrage, à lire aux enfants dès 3 ans, leur apprend énormément de choses sur ce que nous avons en commun avec les bêtes (nos animaux domestiques, mais aussi les animaux d’élevage et les animaux sauvages comme l’écureuil, le gorille ou encore le tigre). Car, comme nous :

  • les animaux ont une famille
  • ils tissent des liens, des affinités avec d’autres individus de leur « tribu »
  • ils apprécient la douceur, la tendresse, les câlins
  • ils ont besoin de leurs parents, de se sentir protégés quand ils sont jeunes
  • ils aiment jouer
  • ils souffrent physiquement
  • ils souffrent mentalement, ont des angoisses, des peurs
  • ils ont chacun leur caractère
  • ils ont des besoins vitaux, mais aussi des préférences
  • ils ne peuvent s’épanouir que dans un milieu qui répond à leurs besoins
  • ils communiquent entre eux
  • ils transmettent, inculquent et apprennent
  • ils ont besoin d’être libres de leurs mouvements pour être heureux

DSC05606

DSC05607

Les animaux ne nous doivent rien et nous n’avons moralement pas le droit de les exploiter. C’est évidemment l’idée que souhaite transmettre Jean-Baptiste Del Amo aux enfants (naturellement ouverts à la question), sans pour autant braquer les parents (souvent moins empathiques ou moins ambitieux) : stop aux cirques, stop aux zoos, stop à la consommation de produits animaux. Si ce n’est pas vous qui faites la révolution, ce sera vos jolies têtes blondes. Encourageons-les 🙂

*

Pour aller plus loin :

  • le site officiel de l’association L214 se trouve ici
  • j’ai consacré un article à la psychologue Dominique Droz, spécialisée dans les difficultés de l’enfant, suite à sa conférence sur l’importance des animaux pour les enfants, ici, en 2016 : L’animal dans le cœur des enfants
  • j’ai consacré un article au roman Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo, cet été, ici : Des animaux et des brutes

 

DSC05604

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s