L’inventivité chez les oiseaux

517eu0tt10l

(fou aux pattes bleues, illustrant la couverture du livre Étonnants oiseaux)

Une fois n’est pas coutume, je voudrais faire un peu de publicité, en l’occurrence pour un livre magnifique : Étonnants oiseaux, rédigé par Guilhem Lesaffre, ornithologue de terrain depuis 40 ans (et vice-président du Centre ornithologique Île-de-France). En quelques chapitres bien pensés (« paraître », « s’alimenter », « se reproduire », « se protéger », « se rassembler », « se surpasser »…), l’auteur nous fait découvrir, grâce à son texte fluide et très abordable, les ressources fascinantes et variées d’une centaine d’oiseaux. On va de surprise en surprise !

Quant aux photos de l’ouvrage, elles suscitent également l’émerveillement. Elles proviennent de la banque d’images Biosphoto, une agence spécialisée dans la nature, les animaux (et le jardin). Biosphoto bosse avec des centaines de photographes. Pour en savoir plus sur l’agence et leur travail, leur site officiel est ici (beaucoup de très belles photos en ligne). Cette entreprise milite en faveur de l’environnement et a développé des partenariats avec plusieurs ONG.

*

Ci-dessous, 6 oiseaux que j’ai découvert grâce à Guilhem Lesaffre… Les photos donnent une petite idée de la beauté du livre !

Le rémiz penduline

Le rémiz penduline fait son nid dans un saule ou un peuplier, au dessus de l’eau pour se préserver efficacement des prédateurs. Pour la réalisation du nid, le mâle fait preuve d’un véritable talent d’architecte : armature de tiges, crins, laine végétale, graines duveteuses… ce qui constitue une bourse, terminée par un tunnel d’accès pour plus de sécurité. La femelle se charge ensuite d’aménager un intérieur douillet.

remiz-penduline

remiz-penduline02

*

Le pic glandivore

Il vit en Amérique et fréquente surtout les zones de chênes et de pins. Sa nourriture de base : les glands desséchés. En prévision de l’hiver, le pic glandivore prépare d’importantes réserves de nourriture. Pour ce faire, il creuse des centaines de trous dans l’écorce d’un arbre et dans chaque trou, incruste un gland !

pic-glandivore02

pic-glandivore

*

Le gravelot semipalmé

Le gravelot semipalmé fabrique son nid au sol, souvent sur une plage de galets. Il a une stratégie étonnante pour attirer les prédateurs à l’écart de ses poussins : il joue naturellement la comédie et titube comme s’il avait une aile brisée, pour attirer l’intrus sur une zone éloignée et lui faire perdre le chemin du nid. Dès que le danger est écarté, il retrouve un comportement normal.

gravelot-semipalme02

gravelot-semipalme

*

L’aigrette ardoisée

L’aigrette ardoisée fréquente surtout les étendues d’eau peu profondes (berges, bords de lac, marécages…). Ce héron africain, pour se nourrir, vient se placer au dessus du poisson convoité en déployant ses ailes pour supprimer les reflets gênants du soleil et de la lumière sur l’eau. Ce « parasol » lui permet de mieux viser et donc d’optimiser le nombre de ses proies. Il utilise son bec comme un harpon, à la verticale. Ce procédé fonctionne avec les poissons de grosse ou de moyenne taille, mais pas avec les plus petits (que l’ombre soudaine fait fuir).

aigrette01

aigrette02

*

Le grand ibijau

Cet oiseau, qui vit en Amérique Centrale et Amérique du Sud, est un expert du camouflage : grâce à son plumage, il disparaît dans le dessin des arbres. Photo ci-dessous : le jeune oiseau adopte la posture rigide de sa maman, pour se fondre dans le décor.

gd-ibijau

gd-ibijau02

*

Le géospize pique-bois

On le trouve sur les îles Galapagos. Le géospize pique-bois est un des très rares oiseaux qui utilisent un outil, en l’occurrence une épine de cactus pour déloger les larves d’insecte dont il se délecte.

geospize-pique-bois

geospize-pique-bois02

*

Étonnants oiseaux
19,99 €
182 pages
Editions Glénat, 2016

*

Un site qui catalogue et décrit très bien les oiseaux (des milliers de fiches, plus de 40 rédacteurs, et plus de 350 illustrateurs) : oiseaux.net ! Les 6 oiseaux que je viens d’évoquer y sont bien sûr référencés.

Publicités

Une réflexion sur “L’inventivité chez les oiseaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s