Musée imaginaire ~ les fenêtres dans l’art

palaispapes.jpg

(embrasure donnant sur le cloître du Palais des Papes, Avignon, photo Alain Cachat)

[6e volet de mon musée imaginaire : les fenêtres dans l’art]

Depuis quelques semaines, j’ai souvent le nez plongé dans des bouquins d’architecture. Si ce domaine aux mille promesses m’a longtemps semblé trop technique, je découvre actuellement, grâce aux livres de la bibliothèque de Clichy, que la sensorialité et la sensualité sont des préoccupations majeures chez l’architecte ambitieux : espace, lumière, dialogue avec l’environnement et le paysage, cocon, abri, harmonie corporelle…

Hier soir, à la lecture de La Politesse des maisons (un bien joli titre pour ce bouquin écrit par Bénédicte Chaljub, sur l’architecte Renée Gailhoustet, aux éditions Actes Sud), une phrase m’a frappée à propos de la fenêtre :

Pourquoi serait-elle simple découpage dans le mur ? Nous avons tous vu des fenêtres qui nous ont fait rêver, où on a envie de s’arrêter, de se poser pour regarder dehors, pour discuter face à face, pour s’installer avec un livre, telles les embrasures profondes des murs du Moyen-Âge, avec leurs bancs et leurs accoudoirs.

Cette phrase pleine de vérité a retenu mon attention et m’a donné envie de me remémorer, pour le plaisir, mes plus belles expériences de fenêtres : mes fenêtres préférées dans l’art, mais aussi mes souvenirs personnels de fenêtres. Je consacrerai cet article à mes fenêtres préférées dans l’art.

*

Lumière du jour chez Vermeer

On connaît de Vermeer entre 30 et 40 tableaux. Le maître a principalement peint des scènes d’intérieur et de vie domestique. Sur la majorité de ses œuvres, les personnages se situent à proximité directe d’une fenêtre, nimbés de la lumière du jour. Mes deux tableaux favoris de Vermeer sont La Laitière (à gauche), scène domestique sublimée par la tendre lumière du jour, et La Jeune fille à la perle (ou Jeune Fille au turban), dans lequel la fenêtre n’est que très subtilement évoquée : elle se reflète dans le bijou de la jeune femme.

VermeerMilkmaid.jpg       Fille_a_perle.jpg

*

Un soir à la fenêtre… 

Ci-dessous, la fenêtre devient un sujet à part entière. Cette création de Josse Antoine dégage énormément de poésie. Pour les artistes, les poètes et les amoureux, la fenêtre, comme le toit ou la maison en général, sont des lieux de tous les possibles…

josse antoine.jpg

*

Fenêtre-tableau

Le potentiel artistique des fenêtres ne faisait aucun doute pour Henri Matisse, qui a ainsi créé de nombreux tableaux dans le tableau (mise en abyme). Résolument tourné vers les sujets et les coloris joyeux, le peintre a multiplié les natures mortes pleines de gaieté et de soleil. Les ouvertures de nos maisons ne devraient-t-elles pas toujours donner sur des éléments qui ravissent ou apaisent le regard ? Ci-dessous, Le Rideau égyptien (1948) et Paysage vu d’une fenêtre, Tanger (1912).

5152d1724a7d408920acb19ecd9bbf25.jpg        48dfa207bad6038793d1e9098e6dedc8.jpg

*

Des fenêtres et des chats

Il y a quelques mois, on m’a offert un très joli bouquin sur le travail artistique de Willy Ronis autour des chats (ici). Le photographe affectionnait particulièrement cet animal. Ces petits félins, souvent en vadrouille, ultra-curieux, vaquant perpétuellement entre le dedans et le dehors du logis, sont souvent représentés, sur ses photographies, à proximité des fenêtres.

694844f3e5870b8808393c1f5530a8d5.jpg        6d8ddc832ab662d91553859fd5478531.jpg

*

Les fenêtres de Baudelaire

Les œuvres ci-dessus partagent un point commun : les fenêtres y racontent ce qu’on voit à l’extérieur, depuis l’intérieur.

Le poète Charles Baudelaire, lui, écrira un très joli poème en prose qui parle de la fenêtre, non pas comme d’une ouverture vers l’extérieur, mais comme d’une passionnante (et inoffensive) intrusion dans la vie des autres. Voici un extrait de son texte (Les fenêtres) :

Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée. Il n’est pas d’objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux, plus éblouissant qu’une fenêtre éclairée d’une chandelle. Ce qu’on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui se passe derrière une vitre. Dans ce trou noir ou lumineux vit la vie, rêve la vie, souffre la vie.

Qui n’a pas déjà fantasmé en observant, depuis la rue, une fois la nuit tombée, les fenêtres allumées d’un logis ? J’ai toujours aimé regarder aux fenêtres…

*

Fenêtres : jeu de cache-cache dans la peinture érotique chinoise

Voir sans être vu, et avoir le sentiment de saisir sur le vif des situations auxquelles on ne devrait pas assister, c’est la spécialité des images de printemps en Chine.

Les images de printemps chinoises sont des peintures érotiques sensuelles, joyeuses, douces (jamais vulgaires ou agressives). Certaines sont particulièrement magnifiques, comme celles de la collection Bertholet (plusieurs livres en recensent les nombreuses œuvres).

Les images de printemps chinoises jouent énormément avec les fenêtres, auvents, stores, moustiquaires, claustras, paravents et autres cloisons mobiles (et donc arrangeantes), mettant ainsi l’amateur d’art (vous et moi) en position de « voyeur », idéalement placé pour profiter de la scène ! De surcroît, les personnages secondaires de ces peintures sont très souvent des curieux (le domestique, l’enfant, la voisine…) qui épient les jeux amoureux des personnages principaux, passant subrepticement leur tête par une fenêtre ou à travers une « porte de lune » (moon gate, en anglais).

ab7bd00c5918cf4335a3d292293cddbc.jpg

Cette splendide image de printemps, qui chante à la fois les plaisirs amoureux et ceux des cinq sens (fleurs, éventail, thé…), est un vrai poème. Elle fait partie de la collection Bertholet. Quelle beauté !  🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s