Un régal pour les yeux

ramayana01

(miniature indienne illustrant un épisode du Râmâyana)

Je n’avais jamais entendu parler du Râmâyana. Il s’agit, avec le Mahâbhârata, d’un des deux textes fondateurs de l’hindouisme. Il fait donc partie, à l’instar de la Divine Comédie de Dante, des Mille et Une Nuits ou encore de l‘Iliade de Homère, des grands textes de l’humanité. On en apprend tous les jours 🙂

Ce qui m’amène à en parler ici aujourd’hui : la fabuleuse production iconographique que ce texte a engendrée pendant des siècles. J’en ai effectivement pris plein les yeux ce week-end, à la librairie du Bon Marché (canapé et table basse sont à disposition au coeur du rayon des beaux-arts).

C’est en 2011 que Diane de Selliers (éditrice française, passionnée et tenace) publie, après 10 ans de travail sur la question, son époustouflante version du Râmâyana : un coffret de 10 kilos réunissant 7 volumes, sublimement agrémentés de 700 miniatures indiennes du XVIe au XIXe siècles. Le prix du coffret est totalement affolant (environ 900 euros), mais pas excessif quand on sait que cette édition a nécessité de longues années de recherche et qu’il s’agit d’un produit de luxe (qualité du papier, qualité des reproductions, coffret tapissé de soie…).

Le site officiel des éditions Diane de Selliers propose une jolie fiche de l’ouvrage : ici.

ramayana-de-valmiki-113 (650x431)

*

Un régal pour les yeux

J’ai eu l’occasion de feuilleter les différents volumes de ce coffret ce week-end. Les 600 miniatures indiennes, datant des XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, sont d’une beauté sidérante. Elles ont été « empruntées » aux 4 coins de la terre (musées, collections privées, salons de vente…) et dans de nombreux petits musées de l’Inde.

Tout est envoûtant dans ces miniatures indiennes : de la puissance des couleurs à la beauté des détails, en passant par l’omniprésence poétique et envoûtante de la nature : antilopes aux yeux tendres, félins, chevaux, paons et autres oiseaux colorés, collines verdoyantes, lotus à foison, large dégradé de verts, nombreux motifs de feuillages, palmiers variés, fruits et fleurs aux branches, cascades chantantes et cours d’eau poissonneux. Bref, ces illustrations offrent tout simplement une place de rêve à la nature, en la représentant à chaque page comme un véritable petit paradis !

Voici 3 doubles-pages de l’ouvrage :

rama02rama01rama03

*

Le texte

Le Râmâyana est un texte de 48 000 vers.

Il s’agit d’une épopée mythologique pleine de rebondissements, dont le personnage principal est le prince Rama, un avatar de la divinité Vishnou. Pour lire un résumé détaillé du Râmâyana, ça se passe ici.

*

Les éditions Diane de Selliers

Pour en savoir un peu plus sur les éditions Diane de Selliers, c’est ici. Leur boutique se situe au coeur de Saint-Germain-des-Prés, dans la rue Bonaparte (repère d’associations littéraires et de bouquinistes).

Diane de Selliers ne se contente pas de publier des bouquins à 500 ou 1000 euros. Sa politique : une fois que les 2000 ou 5000 exemplaires luxueux d’un ouvrage sont écoulés, elle produit souvent une édition plus abordable du même ouvrage dans sa Petite Collection (entre 50 et 70 euros).

maison-398 (450x300)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s