Démons et merveilles

5a7ea81885b843848baf02035d37f41f.jpg

(détail du Jardin des délices, Jérôme Bosch)

Quand j’ai passé une journée infernale au boulot, rien ne m’apporte plus d’oxygène que d’aller flâner dans une bonne librairie en quittant le taff : j’y entre, je me dirige vers le rayon Beaux-arts, et là, tout s’éclaire. Je perds la notion du temps, mes soucis s’évanouissent, je respire enfin. Je furète entre les rayonnages, je plonge avec délice dans les bouquins qui m’appellent. Ma concentration retrouve toute sa fraîcheur, mon esprit bourgeonne, de multiples fenêtres s’ouvrent dans mon cerveau. Je bascule dans le plaisir divin des livres d’art. Je revis.

Hier soir, j’ai acheté le coffret de l’Histoire de la Beauté et de la Laideur de Umberto Eco. Les reproductions sont magnifiques. Un article sur ce coffret : ici. De très bons avis sur le tome 2 (celui de la laideur) : ici.

1507-1.jpg

*

Cette année, c’est le 500e anniversaire de la mort de Jérôme Bosch. A cette occasion, l’artiste va être célébré dans plusieurs villes d’Europe durant toute l’année 2016, et en particulier aux Pays-Bas avec l’exposition Jérôme Bosch, visions de génie jusqu’au 8 mai (quelques infos ici).

Du coup, les librairies le mettent à l’honneur. J’ai jeté mon dévolu sur Les Démons de Jérôme Bosch de Alexandra Strauss : un roman historique facile d’accès qui prend le parti d’imaginer ce qu’a pu être la vie de ce peintre aux oeuvres splendides, mondialement connu et dont on ne sait pourtant quasiment rien ! Je suis au début de ma lecture. Le bouquin présente pas mal de similarités avec La Jeune Fille à la perle de Tracy Chevalier. Entrer ainsi dans l’intimité et le quotidien d’un grand artiste est à chaque fois, pour moi, une expérience très chaleureuse et excitante… Quelques avis sur le livre : ici.

*

bord eau.jpg

En faisant un saut au rayon Nature, j’ai également découvert ce très bel ouvrage aux éditions Salamandre : Au bord de l’eau, un guide nature qui fait rêver ! Quelques infos sur le livre : ici.

Salamandre est une maison d’édition franco-suisse sans but lucratif, qui vit grâce à une quinzaine de passionnés. Jusque là, je ne connaissais que 2 de leurs livres : La forêt du lynx (ici) et Hiboux et chouettes (ici), deux ouvrages sublimes… Je viens d’apprendre que les éditions Salamandre vendaient également des films documentaires, dont un sur le martin-pêcheur !

 

Pour rester sur le joyeux thème des bords de l’eau, je ne résiste pas à l’envie de poster ici un magnifique extrait de L’eau et les rêves, du philosophe Gaston Bachelard, qui s’exprime alors au nom de tous ceux qui ont grandi au bord de l’eau :

Je suis né dans un pays de ruisseaux et de rivières, dans un coin de la Champagne vallonnée, dans le Vallage, ainsi nommé à cause du grand nombre de ses vallons. La plus belle des demeures serait pour moi au creux d’un vallon, au bord d’une eau vive, dans l’ombre courte des saules et des osières. Et quand octobre viendrait, avec ses brumes sur la rivière…

Mon plaisir est encore d’accompagner le ruisseau, de marcher le long des berges, dans le bon sens, dans le sens de l’eau qui coule, de l’eau qui mène la vie ailleurs, au village voisin. Mon « ailleurs » ne va pas plus loin. […] Le Vallage a dix-huit lieues de long et douze de large. C’est donc un monde. Je ne le connais pas tout entier : je n’ai pas suivi toutes ses rivières.

Mais le pays natal est moins une étendue qu’une matière ; c’est un granit ou une terre, un vent ou une sécheresse, une eau ou une lumière. C’est en lui que nous matérialisons nos rêveries ; c’est par lui que notre rêve prend sa juste substance ; c’est à lui que nous demandons notre couleur fondamentale. En rêvant près de la rivière, j’ai voué mon imagination à l’eau, à l’eau verte et claire, à l’eau qui verdit les prés. Je ne puis m’asseoir près d’un ruisseau sans tomber dans une rêverie profonde, sans revoir mon bonheur… Il n’est pas nécessaire que ce soit le ruisseau de chez nous, l’eau de chez nous. L’eau anonyme sait tous mes secrets. Le même souvenir sort de toutes les fontaines…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s