L’animal dans le coeur des enfants

harmonie01 (401x500)

(les animaux dans l’imaginaire des enfants – illustration de Asako Eguchi)

Dans le cadre du cycle Révolutions animales à la Cité des Sciences et de l’Industrie, la conférence du samedi 16 janvier portait sur la question animale dans l’enseignement. Deux intervenants passionnants ont animé la conférence.

Je vais consacrer ce post à l’exposé du premier intervenant : madame Dominique Droz, psychologue clinicienne, spécialisée dans les difficultés de l’enfant et dans l’enseignement. Elle est venue nous parler de la question de l’animal dans l’éducation des enfants (tandis que le deuxième intervenant est venu nous parler du Droit animal dans l’enseignement supérieur – voir prochain post).

Dominique Droz a ému toute la salle et je pense que son travail quotidien avec les enfants n’est pas étranger à son talent d’oratrice, à sa facilité à faire passer efficacement les messages, à notre envie de tendre l’oreille pour l’écouter : voix douce et calme, propos accessible, ouverture d’esprit, esprit pragmatique et pacifique, bienveillance globale.

Voici ce que j’ai retenu de son intervention :

  • L’animal joue un rôle très important dans l’univers fantasmatique de l’enfant. Les animaux occupent une place centrale dans les livres pour enfants et aussi dans nos rêves nocturnes. Ils font profondément partie de nos vies. Initialement, les enfants sont indignés par la souffrance des animaux (sauf cas particuliers), et c’est finalement la société qui les pousse à poser un voile d’indifférence sur cette préoccupation intime : par identification aux adultes, l’enfant met au placard son empathie envers les animaux. Dans la vie de l’être humain, l’animal commence donc par être le partenaire enchanté de l’imaginaire et de la réalité de l’enfant, pour finalement devenir un simple élément de rendement, une simple donnée du PIB d’un pays, une « chose » posée là.
  • Dominique Droz a souhaité nous lire un texte de Milan Kundera (extrait de L’Insoutenable légèreté de l’être) sur notre rapport essentiel aux animaux : « La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l’humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu’il échappe à notre regard), ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et c’est ici que s’est produite la faillite fondamentale de l’homme, si fondamentale que toutes les autres en découlent… »
  • Dominique Droz nous a parlé de l’Enseignement moral et civique (EMC) (créé par la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République). Ce nouvel enseignement est mis en œuvre – de l’école jusqu’au lycée – à partir de la rentrée 2015. Il se substitue aux programmes d’éducation civique existants. La psychologue nous a expliqué à quel point cet Enseignement moral et civique était anthropocentré, ne laissant aucune place aux animaux (en l’occurrence, au respect qu’on devrait leur porter en tant qu’être vivants sensibles). Cet EMC aborde pourtant la question de la vie en société de façon complexe et étendue : émotions, empathie, apprentissage de l’argumentation et de l’expression de ses idées, notions d’engagement, pédagogie par projet interdisciplinaire… ce qui laisse en théorie largement la possibilité de parler des animaux ! (lien officiel de cet EMC : ici)
  • L’Éducation nationale n’impose pas donc pas le thème essentiel de l’animal, mais elle ne l’interdit pas non plus. Tout repose donc sur la créativité des enseignants. Il faut absolument permettre aux enfants de comprendre ce que nous avons en commun avec les animaux, et les conduire à une conscience morale vis-à-vis des animaux, au delà de leur empathie naturelle pour eux.
  • Célestin Freinet (1896-1966), pédagogue, qui souhaitait faire de la classe un atelier, introduisait des animaux dans les classes.
  • Les animaux et les enfants sont proches les uns des autres en ce sens qu’ils se situent davantage dans les émotions et la spontanéité que dans les concepts et la raison.
  • Les animaux sont bénéfiques aux enfants autistes : en présence d’animaux (considérés par les enfants autistes comme non menaçants, innocents), les résultats sont notoires et on voit même certains autistes parler pour la première fois en présence d’animaux !
  • Le stéréotype du grand méchant loup (dans les contes) fait des dégâts. Il ne poserait pourtant pas problème s’il était relayé par une information sur la réalité du loup : le fait qu’il n’est pas dangereux pour l’homme, qu’il a au contraire peur de l’homme, et qu’il est en danger. Le rendez-vous avec le réel est important pour l’enfant.
  • Au collègue, en France, la vivisection est maintenant interdite. Elle a traumatisé de nombreux enfants (dont ceux de Dominique Droz).
  • Quand on parle d’animaux à l’école, ce n’est jamais pour considérer l’animal comme sujet d’une vie, mais uniquement pour parler d’élevage ou encore, éventuellement, de biodiversité. C’est d’autant plus surprenant qu’il y a pourtant largement de quoi mettre l’enfant dans une démarche de recherche et d’émerveillement, tant le sujet de l’animal est riche.
  • Au lycée, dans le programme de littérature et de philosophie, de nombreuses grandes figures évoquées ont défendu la cause animale. Par exemple, Voltaire et Rousseau se sont exprimés avec rigueur contre l’exploitation et la cruauté envers les animaux. Mais bizarrement, cela n’est absolument jamais évoqué à l’école ni dans les bouquins scolaires. Il en est de même pour Monod, Kundera, Zola, Hugo, Jules Michelet, Tolstoï et bien d’autres.
  • Dominique Droz considère que toute cette violence, faite aux animaux et ainsi acceptée par la société, fait partie de l’inconscient collectif. Or, l’être humain se grandirait lui-même en agrandissant sa morale au règne des animaux. Il a TOUT à y gagner.
Publicités

Une réflexion sur “L’animal dans le coeur des enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s