Intérieur coréen, boudoir exquis

DSC04726 (500x375)

(j’ai pu prendre quelques photos de l’exposition)

En ce moment et jusqu’au 14 mars 2016, le Musée national des arts asiatiques Guimet propose de la sensualité et du chatoiement ! En effet, pour l‘exposition Intérieur coréen, l’hôtel Heidelbach s’est métamorphosé en véritable temple de la féminité et de la grâce, où irradient le travail de l’artiste In-Sook Son !

*

Qui est In-Sook Son ?

In-Sook Son, artiste coréenne contemporaine, héritière d’une longue lignée de brodeuses, a appris à broder dès son plus jeune âge. Elle utilise sa créativité, son audace et son talent pour repenser l’habit traditionnel féminin, tout en rendant hommage aux femmes de sa famille. Elle utilise systématiquement la soie, et parfois des fils d’or.

DSC04727 (500x375)

In-Sook Son se consacre à deux domaines :

  • la confection de costumes coréens traditionnels ; c’est ce qu’on appelle le hanbok
  • la broderie sur mobilier (meubles dont la marqueterie est entièrement réalisée en broderies cloisonnées au niveau des parties ajourées)

En flânant dans cette lumineuse exposition, on découvre également l’importance, dans la culture coréenne, du bijou de cheveux, des souliers rebiqués qui « serraient » les pieds des femmes (pour que ces derniers ressemblent à des « graines de concombre »), de l’érotisme de la nuque, ou encore de la poitrine féminine qui se devait d’être plate.

DSC04736 (500x375)

DSC04725 (500x375)

*

Travail de mémoire

L’élevage des vers à soie, le tissage et la broderie font partie des grandes traditions coréennes typiquement féminines. Mais In-Sook Son refuse l’étiquette de l’artisanat et revendique un art à proprement parler. Elle refuse d’ailleurs à son propos l’appellation de Trésor national vivant, résolument occupée à dépasser le cadre de la tradition.

Son brillant travail est un hommage à sa mère, à sa grand-mère et à ses ancêtres. En reconstituant à l’infini la garde-robe coréenne et les meubles dans lesquels conserver ces vêtements, l’artiste tisse un lien sacré avec toutes les figures féminine de sa famille.

Ultra-féminité

In-Sook Son fait le choix d’époustouflantes couleurs. Elle choisit également de personnaliser chaque création en l’adaptant à la morphologie, au teint et à la personnalité de chacune de ses clientes (« Chaque femme doit porter son hanbok avec une couleur, un tissage et une broderie différente ») : la femme quitte ainsi le carcan de la tradition pour participer à un manifeste du désir et de la joie !

*

Le hanbok, costume traditionnel coréen

Le hanbok est le costume traditionnel coréen. Il répond à de nombreux codes très stricts. Pour le plaisir des yeux, voici quelques exemples de hanbok tirés de magazines de mode coréens :

03 (342x450)       04 (316x450)

05 (304x428)       01 (388x450)

*

Pour aller plus loin :

(affiche de l’exposition)

insookson_guimet

Publicités

Une réflexion sur “Intérieur coréen, boudoir exquis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s