Dès que le vent soufflera…

01

(le trois-mâts La Boudeuse)

Depuis septembre 2015 et jusqu’à la mi-janvier 2016, à l’occasion de la COP21, le trois-mâts goélette La Boudeuse est amarré en plein Paris, au niveau du Pont de l’Alma. On peut le visiter gratuitement tous les samedis, de 10h à 18h.

Il s’agit d’un bateau d’exploration destiné à des missions scientifiques, philosophiques et humaines, par exemple en Amérique du Sud. But principal de la Boudeuse : faire des découvertes botaniques, entomologiques, géologiques. 26 personnes composent l’équipage. Le navire mesure 46 mètres de long, possède 13 voiles, et son tirant d’eau (profondeur) pas trop important lui permet de remonter certains fleuves (l’Amazone notamment).

J’ai trouvé la découverte très intéressante. De nombreux visiteurs se sont avérés être des connaisseurs. J’ai notamment appris pour quelle raison les capitaines de bateau avaient souvent un œil bandé : ils gardent un œil dans l’obscurité pour pouvoir, en cas d’urgence, acclimater immédiatement leur vue à un changement d’environnement obscurité/lumière.

05 (640x480)

04 (640x480)

06 (640x480)

*

Par ailleurs, cette visite m’a donné envie de reprendre un livre trop longtemps laissé de côté : D’or, de rêves et de sang de Michel Le Bris. Michel Le Bris, écrivain français, est également le président du célèbre festival littéraire Étonnants voyageurs, qui se tient chaque année, en main, à Saint-Malo.

michel le bris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s