Fleurs poétiques et comestibles

qi baishi.jpg

(insecte et glycine, par Qi Baishi)

Je suis sur ma lancée de poèmes végétariens, en voici un dernier pour la route ! Et puis ça me permet de poster à chaque fois une ravissante œuvre de Qi Baishi… Il s’agit d’un autre texte de Lu Yu. Notre poète y fait l’éloge d’une existence simple, humble et libre, bref, hédoniste ! Ce court texte est ainsi chapeauté : devant la nourriture, poème composé pour m’amuser :

les tendres boutons des fleurs de palmier bien préparés parfument tout le repas
les fleurs nouvelles d’acacias garnissent les nouilles froides
souvent le maître, repu, se caresse le ventre
tout le reste à côté est insignifiant

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s