Devenir végétarien/ne

J’ai toujours aimé les animaux, comme la plupart d’entre nous évidemment. La question du végétarisme a commencé à me travailler il y a quelques années, sans que je me sente capable de passer à l’action. Mais je culpabilisais. Inutilement, car comme chacun sait, culpabiliser n’est en rien constructif. Et se donner bonne conscience en contournant la question d’une manière ou d’une autre, non plus…

Je suis pourtant en train de devenir végétarienne actuellement, et sans difficulté. Je ne mange plus du tout de viande (plus de viande blanche non plus). Et je suis en train d’arrêter le poisson.

Si certains végétariens n’ont jamais été des fous de viande, ce n’est pas mon cas. Un bon morceau de viande rouge, bien saignant, ne m’a jamais fait peur, bien au contraire ! J’adorais ça. Alors, comment devenir végétarien ?

Ce qui m’a aidée à passer le cap :

  • Fréquenter et observer avec émerveillement l’adorable petite chatte de la voisine. Elle est malheureusement morte il y a quelques semaines (renversée par une voiture). C’était une jolie petite chatte de gouttière, gris et blanc, absolument ravissante, gracieuse, sauvage, très peureuse mais encore plus curieuse, maligne et très éveillée. Trop d’humains préfèrent encore considérer que seuls leurs animaux domestiques sont dotés d’intelligence ou de sensibilité. La réalité est pourtant bien différente : la grande majorité des animaux sont des êtres sentients (doués de sentience).
  • Une bonne hygiène alimentaire et une curiosité pour ce qu’on l’a dans son assiette, sont une première bonne base. Passer de la malbouffe au végétarisme, personnellement, je n’aurais pas pu : trop de choses à découvrir, à intégrer, à comprendre. Donc, savoir où trouver des protéines, des fibres, du fer, c’est important. Se renseigner sur la richesse des huiles, sur l’intérêt des produits « complets »,  par exemple.
  • Savoir apprécier la saveur des aliments, ça aide aussi. Typiquement, les fruits et légumes : il n’est pas négligeable d’identifier comment on appréciera sa salade de fruits, ou comment cuisiner ses lentilles pour faire un plat appétissant. Ce qui peut aider : les herbes et les épices (personnellement, ça ne me manque pas gustativement si je n’en mets pas, mais ces condiments alimentaires ont aussi plein de vertus !)
  • Lire le bouquin Plaidoyer pour les animaux, de Matthieu Ricard. Je le lis en ce moment. Très intéressant, pas culpabilisant, et permettant une bonne grosse prise de conscience.
  • Les conférences du cycle Révolutions animales, de la science au droit, à la Cité des Sciences et de l’Industrie (75019, métro Porte de la Villette). Elles ont lieu les samedis, à 14h30, de septembre 2015 à janvier 2016. Il y en a 12 en tout. Elles sont gratuites et passionnantes ! Voici les 4 dernières : « la protection animale dans le monde » (9 janvier), « la question animale dans l’enseignement » (16 janvier), « l’animal en politique » (23 janvier), et la dernière, « vers un nouveau pacte » (30 janvier). Pour tous les détails, c’est ici que ça se passe. Chaque conférence est délivrée par 2-3 spécialistes, et dure environ 2 heures (dont 30 minutes réservées aux questions). On y apprend énormément de choses et surtout, on arrête de se voiler la face !
  • Accepter l’idée de ne plus satisfaire toutes ses pulsions alimentaires. Ca devrait être la chose la plus simple du monde, mais dans notre société, c’est compliqué ! Pourtant, apprendre à gérer quelques frustrations et être dans l’acceptation, ça fait du bien et ça rend tellement plus fort !
  • Un site très bien fichu pour se motiver et savoir où on va : http://www.vegetarisme.fr/

Comme vous pouvez le constater, ce magnifique et attendrissant gorille, qui illustre la campagne d’information pour les conférences du cycle Révolutions animales, a beaucoup de choses à nous dire… écoutons-le !

Revolutions_animales_430x430.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s